Des artistes locaux s’associent aux journées

1er au 7 juin – Chalonnes sur Loire – Office du Tourisme

Exposition 80 x 120 cm – CHARBON

Exposition collective autour du patrimoine minier de la corniche angevine

Quand l’art rejoint la science :

  • Qu’est-ce que la Corniche Angevine et son patrimoine minier sur lesquels se penchent les scientifiques inspirent aux artistes ?
  • Comment aimeraient-ils investir ces lieux chargés d’histoire ?

Mots Clés:

charbon / patrimoine géologique-paléobotanique / mine / mineur / terril / chevalement / transformation / four à chaux / chapelle Ste Barbe des Mines / cimetière des mineurs…

Anissa Allam Vaquez

Piqueur – Performance dansée sur papier

Dans une combinaison de charbon, je mime 10 postures empruntées aux travailleurs du fond de la mine : les piqueurs. J’imite leurs corps contraints par les outils ou la géologie du lieu. En contact avec le papier, mon corps de charbon laissera des empreintes, des traces de gestes.

Hommage à tous ces travailleurs ‘du fond’.

Réjane Véron

Les disparus/La disparition – Dessins, gravures

Le petit cimetière clos de buis derrière la chapelle sainte Barbe comporte un grand nombre de croix en fonte. Celles ci étaient réalisées d’après un modèle original sculpté en bois, dont on tirait un moule argilo sableux dans lequel la fonte en fusion était coulée. Des symboles sont présents sur les croix, certains dont on connaît la signification, d’autres plus hermétiques.

La conservation de ce lieu est difficile, car il faut en garder la poésie, tout en évitant que les croix ne disparaissent entièrement sous la végétation. J’aimerai réaliser un livre objet, ou un polyptyque, représentant ces croix et leur symbolique, à la mémoire des mineurs disparus qui ont travaillé sur ce site.

Yolande Grandcolas, Peintre graveur

L’organisation intime d’un lieu saisi par le biais d’une représentation Mon projet est de montrer des vestiges de lieux de travail industriel aujourd’hui disparus ou déplacés : épuisement de la mine de charbon par exemple. Par quel mystère les vestiges peuvent-ils susciter un intérêt esthétique? Peut être parce que le temps se fait complice de l’artiste.

Les restes miniers sont une présence émouvante et essentielle pour le travail de préservation et un enjeu pour la recherche scientifique : les crosses des fougères
dessinant dans la houille des formes dentelées en sont des exemples. L’art imite le réel et souligne les traces, les passages accidentés du passé et le souvenir dont il est porteur.

Laurence Rouvier-Schmitter

Sacraliser la trace, du réel à l’imaginaire…

De tout temps, les fossiles ont intrigué les hommes qui, suivant les époques, leurs ont donné différentes significations. Ce n’est qu’au XVIIème siècle que l’on affirme qu’ils sont le témoignage de formes de vies antérieures, qu’elles soient animales, végétales ou humaines. Ces traces, le plus souvent partielles et fragmentées parfois invisibles à l’oeil nu, ont toujours passionné et fasciné les hommes.

Les dernières découvertes de fossiles effectuées dans la région de Chalonnes m’ont aussi fascinée et donné envie de travailler sur leur « Sacralisation ». Pour quelles raisons ? D’une part parce qu’elles sont uniques et nous permettent de comprendre la vie sur notre planète, mais aussi parce qu’elles dégagent une beauté et un mystère précieux qu’il est important, à mes yeux, de protéger et de partager.

Du réel à l’imaginaire, il n’y a qu’un pas pour avoir envie de rendre hommage à ces « instants de vie » découverts dans le charbon et les honorer dans la chapelle des Mines.

Mail : laurence.schmitter@wanadoo.fr
http://www.rouvier-schmitter-peinture.fr

Tranche de vie », technique mixte : sable, pigments, poudre de charbon …
Photo de veine de charbon

Claudette Guillouet

« Entre ciel et terre »

Reconstitution symbolique, hiérarchique de la situation minière de la compagnie des houillères de Chalonnes au 19e siècle, ayant pour objet la condition de travail des mineurs dans les entrailles de la mine ; Représentée sous forme d’installations visuelles et sonores à l’intérieur de la Chapelle Ste Barbe, des images  » empreintes » fantomatiques, des musiques et bruitages répétitifs viennent hanter nos mémoires…

Margot Thouet

« Gaillette *  » <Installation>

La Mine et la Chapelle conjuguées autour du Charbon vu en tant que matière. Ce charbon est observé au microscope à la manière des scientifiques. Il est extrait, façonné à la manière des travailleurs de la Mine et des bâtisseurs de la Chapelle. Pour finir j’imagine ce charbon qui n’est plus souterrain mais aérien, qui n’est plus
utile mais honoré.

*Bloc de charbon.

Bénédicte Mongrolle et François Houtin

Héritage : liens de mémoires Projet de scénographie-performance-installation dans la Chapelle Sainte Barbe des
Mines à Ardenay
Mémoire végétale : forêt hercynienne à partir de la gravure de François Houtin
Mémoire minérale : charbon/anthracite/terrils
Mémoire animale/humaine : mineurs/performeurs/danseurs